Nous sommes déjà au milieu du printemps, la saison la plus redoutée par les personnes allergiques…. Il convient toutefois de noter qu’il existe plusieurs types d’allergies. Certaines sont saisonnières, tandis que d’autres se produisent tout au long de l’année.

Les causes les plus courantes sont le pollen, les acariens, les squames et les poils d’animaux, les cafards, les spores de moisissures, les piqûres d’insectes, les médicaments (pénicilline, aspirine…), le latex, les produits de nettoyage et les métaux (en particulier le nickel, le cobalt, le chrome et le zinc).

Les aliments tels que les œufs, le lait, le blé, le soja et certains poissons et crustacés figurent également parmi les principaux allergènes.

Quand le système immunitaire détecte un allergène, des substances comme l’histamine sont libérées. Un excès peut irriter la peau, la gorge, le nez et les poumons, ce qui peut entraîner des complications telles que l’asthme, l’eczéma, les infections des oreilles et des poumons, la sinusite, les polypes nasaux et les migraines.

Lorsque vous souffrez d’allergies graves, la situation est différente. Des complications mettant en jeu le pronostic vital (chute de la tension artérielle, respiration sifflante grave, pouls rapide et faible…) peuvent survenir en raison de . une réaction appelée anaphylaxieprincipalement associée à la nourriture, à la pénicilline et au venin d’insecte.

Afin de prévenir les réactions allergiquesPour prévenir les réactions allergiques, ou du moins les limiter, les experts recommandent un certain nombre de mesures, dont l’évitement des facteurs déclenchants (vous pouvez tenir un journal pour déterminer quels sont vos facteurs déclenchants), le port d’un bracelet d’identification (pour faire savoir aux autres que vous êtes allergique si vous ne pouvez pas communiquer pendant une réaction grave) et la conservation d’épinéphrine à portée de main à tout moment (uniquement pour les personnes souffrant d’allergies graves).