L’essentiel à savoir de la malocclusion dentaire

Vue d’ensemble

La malocclusion dentaire (connu également sous le nom de occlusion croisée, surocclusion, sous-occlusion) est un problème dû au mauvais alignement des dents et des mâchoires, qui peut entraîner de graves complications bucco-dentaires, les dents ne pouvant pas remplir correctement leurs fonctions vitales.

Les caractéristiques

L’occlusion est un terme utilisé pour désigner l’alignement des dents. Idéalement, les dents supérieurs de la mâchoire supérieure doivent s’emboîter avec les dents de la mâchoire inférieure afin que les crêtes pointues de vos molaires s’insèrent dans les sillons de la molaire opposée.

Les écarts par rapport à l’occlusion idéale sont connus sous le nom de « malocclusion ». Le type d’écart varie, mais tout type de désalignement peut causer des problèmes. L’alignement des dents supérieures est nécessaire pour empêcher les joues et les lèvres d’être mordues, tandis que l’alignement des dents inférieures est nécessaire pour protéger la langue d’être mordue.

Les causes de la malocclusion

La malocclusion est habituellement une maladie héréditaire.

Cependant, certaines conditions ou habitudes peuvent modifier la forme et la structure de la mâchoire. Il s’agit notamment de :

  • fente labiale et palatine
  • utilisation fréquente d’une sucette après l’âge de 3 ans
  • utilisation prolongée du biberon pendant la petite enfance
  • succion du pouce dans la petite enfance
  • blessures entraînant un désalignement de la mâchoire
  • tumeurs dans la bouche ou la mâchoire
  • dents de forme anormale ou incluses
  • soins dentaires médiocres entraînant un mauvais ajustement des plombages, des couronnes ou des appareils orthodontiques dentaires
  • obstruction des voies respiratoires (respiration par la bouche), potentiellement causée par des allergies ou une hypertrophie des adénoïdes ou des amygdales

Les symptômes

Selon la classification de la malocclusion, les symptômes du trouble peuvent être subtils ou graves. Les symptômes typiques de la malocclusion incluent :

  • alignement incorrect des dents
  • altération de l’apparence du visage
  • morsures fréquentes de l’intérieur des joues ou de la langue
  • inconfort lors de la mastication ou de la morsure
  • problèmes d’élocution, y compris l’apparition d’un zozotement
  • respiration par la bouche plutôt que par le nez

Diagnostic et classification des malocclusions

La malocclusion dentaire est généralement diagnostiquée par des examens dentaires de routine. Le dentiste examinera les dents et peut effectuer des radiographies dentaires pour déterminer si ils sont bien alignées. Si une malocclusion est détectée, elle sera classée selon son type et sa gravité. Il existe trois grandes classes de malocclusion :

Classe 1 :

Classification la plus courante, la malocclusion de classe 1 est diagnostiquée lorsque les dents supérieures chevauchent les dents inférieures. Dans ce type de malocclusion, la morsure est normale et le chevauchement est léger.

Classe 2 :

La malocclusion de classe 2 est diagnostiquée lorsqu’il y a une grave surocclusion. Cette condition, connue sous le nom de rétrognathisme (ou rétrognathie), signifie que mâchoire et les dents supérieures surplombent significativement la mâchoire et les dents inférieures.

Classe 3 :

La malocclusion de classe 3 est diagnostiquée lorsqu’il y a une sous-occlusion grave. Cette condition, connue sous le nom de prognathie ou occlusion inversée, signifie que la mâchoire inférieure dépasse vers l’avant.

Traitement de la malocclusion des dents

La plupart des personnes atteintes de malocclusion légère n’auront pas besoin de traitement. Cependant, le dentiste peut référer le patient à un orthodontiste si la malocclusion est grave. Selon le type de malocclusion, l’orthodontiste peut recommander divers traitements, pouvant comprendre :

  • un appareil orthodontique pour corriger la position des dents
  • l’extraction de dents pour corriger le surpeuplement
  • le remodelage, le collage ou l’obturation des dents
  • la chirurgie de remodelage ou de raccourcissement de la mâchoire
  • les fils ou plaques pour stabiliser l’os de la mâchoire

Le traitement de la maladie peut également entraîner certaines complications, telles que :

  • la carie dentaire
  • la douleur ou l’inconfort
  • l’irritation de la bouche causée par l’utilisation d’appareils tels que les appareils orthodontiques
  • la difficulté à mastiquer ou à parler pendant le traitement

Quel prévention ?

La prévention de la maladie peut être difficile car la plupart des cas de malocclusion sont héréditaires. Les parents de jeunes enfants devraient limiter l’utilisation de la tétine et du biberon pour aider à réduire les perturbations dans le développement normal de la mâchoire et de la poussée dentaire. La détection précoce de la malocclusion peut aider à réduire la durée (et la gravité) du traitement nécessaire pour corriger le problème.

Les perspectives

Le traitement de la malocclusion dentaire chez les enfants et les adultes permet généralement de corriger le problème. Un traitement précoce dans l’enfance réduira la durée du traitement et le rendra moins coûteux. Bien que le traitement chez les adultes prenne généralement plus de temps et coûte plus cher, il est toujours possible d’obtenir de bons résultats.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *