Identifier et éliminer les petites ou grandes choses qui drainent l’énergie doit être l’une des priorités de chacun.

La fatigue due à ces situations préjudiciables peut entraîner des problèmes plus graves tels que la dépression et d’autres maladies si elle n’est pas maîtrisée. Voici quelques exemples des choses qui ont tendance à aspirer beaucoup d’énergie et comment l’arrêter.

Exercice (trop ou trop peu)

Le manque d’exercice et le surentraînement peuvent entraîner une perte d’énergie. Dans le premier cas, parce qu’il a été prouvé qu’il est nécessaire de se dynamiser physiquement, mentalement et émotionnellement. D’autre part, l’excès d’exercice épuise les réserves d’énergie, décompose les muscles et finit par nous affaiblir. Un entraînement exagéré supprime également le système immunitaire. De cette façon, le plus intelligent, à tous points de vue, est d’essayer de trouver un équilibre entre les deux extrêmes.

Le manque de sommeil

Avoir du mal à obtenir une bonne nuit de sommeil est souvent l’une des choses qui accaparent le plus votre énergie. Trouvez la cause de la maladie et remédiez-y dès que possible. Le stress, les stimulants ou l’anxiété sont parmi les causes les plus fréquentes d’insomnie.

Désordre

Une maison ou un lieu de travail en désordre peut vous faire sentir léthargique et manquer d’énergie et d’optimisme. Pour y remédier, donne à tous les objets un lieu de stockageSi vous avez un problème, dressez une liste des tâches quotidiennes et ne gardez que les choses que vous aimez ou que vous trouvez utiles, en laissant le reste à votre guise. L’ordre et l’organisation nous rendent plus forts.

Manque d’estime de soi

Essayer de faire plaisir aux autres tout le temps et essayer de s’intégrer peut être une grande perte d’énergie. Augmenter l’estime de soi demande du temps et des efforts -souvent avec les conseils d’un thérapeute- mais une fois que nous nous sentons plus à l’aise avec nous-mêmes, la fatigue et l’impuissance ne sont plus aussi présentes dans notre vie, alors la récompense en vaut la peine.