Toutes les femmes qui viennent à la ménopause commencent à subir des changements dans leur corps en raison des changements hormonaux impliqués à ce stade de la vie.

La réduction de la production de oestrogènes augmentent le risque de développer des maladies chroniques, telles que le cancer, le diabète et l’ostéoporose. L’ostéoporose est une maladie qui requiert une attention particulière, car la perte d’hormones implique une diminution des niveaux de densité c’est-à-direce qui augmente le risque de cette affection.

Il a été déterminé que pendant les 5 premières années post-ménopausiques, les femmes peuvent avoir un réduction de la masse osseuse. C’est pourquoi la prévention est nécessaire afin d’adopter de bonnes habitudes qui nous permettront de garder nos os en bonne santé.

Pendant les premières années de la vie et jusqu’à l’âge de 30 ans, l’organisme a la capacité de maintenir une solde entre la réduction de la masse osseuse et la production d’une nouvelle masse. Ensuite, entre 30 et 35 ans, sa réduction est plus rapide que sa production par l’organisme, et c’est pourquoi il est important de commencer à la stimuler.

Grâce à l’élimination de la menstruations Au moment de la ménopause, la perte osseuse s’accélère considérablement et lorsque les niveaux d’œstrogènes diminuent, les os deviennent plus fragiles et plus susceptibles de se briser.

Les femmes qui ont une histoire familiale de ostéopénie ou l’ostéoporose sont plus susceptibles de développer ce problème. Il est important de savoir qu’une fois que vous avez perdu la masse osseuse il est difficile de le récupérer. Toutefois, afin de réduire les risques, il est possible d’adopter un mode de vie plus sain qui permette de le conserver afin de ne pas compromettre la santé des os.