Le Formation à jeun s’y habitue et amène le corps à être plus efficace dans la mobilisation des graisses. Après une nuit de sommeil, les réserves du foie, utilisées pour assurer l’approvisionnement énergétique d’organes tels que le cerveau, sont en état de faiblesse. Le exercice pratiquée avant le petit-déjeuner conduit alors l’organisme à éliminer davantage de graisse, notamment pour maintenir le taux de glycémie.

Cette pratique s’est développée dans les années 1990 alors que certains athlètes de marathon l’inclure dans leur formation. Bien que son efficacité soit reconnue, elle ne cesse pas de présenter certains dangers.

Index

  • 1 Économiser les glucides au début de la course pour la préparation
  • 2 Développer les fibres musculaires et pratiquer le culturisme

Économiser les glucides au début de la course pour la préparation

Au début d’une test sports de résistance, c’est le glycogène qui est le plus utilisé. La combustion des graisses intervient progressivement, atteignant son maximum au bout d’une vingtaine de minutes. Pour en savoir plus filiale lipidique au début de la course et donc d’économiser le glycogène musculaire, doit être inclus dans l’entraînement et le travail d’endurance.

Développer les fibres musculaires et pratiquer le culturisme

Le bodybuilding ne s’adresse pas seulement aux coureurs de 100 mètres. En renforçant les fibres musculaires, il permet de réduire l’inflammation. Les muscles plus résistants à la fatigue se maintiennent plus longtemps effort. Il est également nécessaire d’augmenter les réserves de glycogène.

Dans le cas particulier d’un marathonDans le cas d’une course de longue distance, il est conseillé de travailler en longues séries sur le terrain, par exemple en gravissant des pentes. Ce renforcement musculaire doit être effectué au début de la Formationpendant la phase dite de préparation générale. Ensuite, les séances sont réduites à l’approche du marathon afin de ne pas perturber la deuxième partie de l’entraînement dit spécifique.

Après la sessionPour s’entraîner, il est conseillé de s’entraîner par un jogging de 45 minutes à une heure. Cela habitue le corps à courir avec une fatigue musculaire, simulant les derniers kilomètres d’une course difficile. Le jogging après le culturisme, il permet également de modifier pour augmenter la masse musculaire qui constitue un poids supplémentaire qui pénalise la pratique de marathon.