Dimanche prochain, 30 octobre, il y aura un autre changement d’heure. À 3 heures du matin, il sera 2 heures du matin. Ce fait peut entraîner des troubles chez les enfants, les personnes âgées et les personnes souffrant d’hypersensibilité et de problèmes neurologiques.

La mise en pratique de ces conseils vous aidera à prévenir les maux de têteCette stratégie, qui est mise en œuvre deux fois par an pour mieux utiliser la lumière naturelle et réduire la consommation d’énergie, a entraîné une désorientation et un manque de concentration.

Commencez à changer vos repas et vos heures de coucher quelques jours avant le changement d’heure. Faites-le progressivement. Une bonne idée est de ralentir vos habitudes de 15 minutes chaque jour pendant les quatre jours précédents. De cette façon, vous serez pratiquement acclimaté au moment où le jour arrivera.

Rester actifVous pouvez manger aussi sainement que possible. Faites tout ce que vous pouvez pour aider votre corps à développer la force nécessaire pour compenser les effets néfastes que le changement d’heure peut avoir sur les horloges biologiques des gens.

Evitez également les boissons alcoolisées et la caféine, qui aggravent souvent les symptômes liés au changement d’heure. En vous limitant à l’eau, vous pourrez maintenir votre niveau d’énergie stable.

La lumière joue un rôle clé dans l’horloge biologique. N’hésitez pas à essayer la luminothérapie pour réduire les symptômes du décalage horaire. Se lever une heure plus tôt que l’heure du nouvel horaire vous permettra également de bénéficier de plus d’heures d’ensoleillement, réduisant ainsi le risque de développer des troubles tels que l’anxiété et la dépression.