Pour commencer à préparer le compresses chaudes pour les douleurs musculaires, remplissez une casserole d’eau et mettez-la sur le feu pour chauffer le liquide. L’eau doit être contrôlée pendant qu’elle est sur le feu, car elle ne doit pas bouillir, sinon elle pourrait provoquer brûlures.

Ensuite, une petite serviette est préparée et pliée de façon à ce qu’elle ne recouvre que le zone endolorie. Il est bon de savoir que plus la chaleur est concentrée, plus elle est efficace pour soulager les douleurs musculaires.

La serviette est placée collée dans le récipient contenant la chaleur. eau chaudSi vous constatez que la partie supérieure de la serviette n’est pas trempée, utilisez une fourchette pour y plonger la serviette jusqu’à ce qu’elle soit complètement recouverte d’eau chaude. Si vous voyez que la partie supérieure n’est pas trempée, à l’aide d’une fourchette, insérez la serviette jusqu’au fond. Faites attention à ne pas vous brûler.

Ensuite, retirez délicatement la serviette trempée de la casserole. Sur une zone du corps, comme le bras ou la jambe, vérifiez que le compresser chaud est à la bonne température et que la peau peut la supporter sans se brûler. S’il est trop chaud, on le laisse refroidir avant de l’appliquer sur la zone douloureuse.

Enfin, et lorsque la serviette est à la température idéale pour soulager les douleurs musculaires, elle est placée sur la zone douloureuse et il est conseillé de s’allonger pendant que la compresse chaude fait son travail, réduisant ainsi la inflammation. Il peut être retiré une fois qu’il a refroidi, ou replongé dans la casserole d’eau chaude et appliqué à nouveau sur les muscles pendant plusieurs minutes.

Comment traiter une déchirure du muscle pectoral ?

Typiquement, une déchirure du pectoral provoque une douleur très intense, entraînant une immobilisation de la zone, une inflammation et une grande douleur. Elle est relativement gênante, mais peut être soulagée et guérie avec une traitement approprié. Il est préférable de maintenir un repos complet. Il est également nécessaire de bouger le moins possible, et bien sûr, de ne pas faire d’effort particulier afin de réduire l’inflammation et de faire disparaître la douleur.

Dans ce cas, pour combattre le œdème une poche de glace peut être appliquée sur le muscle, en maintenant le corps en extension et en l’étirant. Il ne faut en aucun cas appliquer de la glace sur la peau car le froid peut également provoquer des brûlures. Idéalement, utilisez un chiffon ou un sac liquide de refroidissement spécialement conçu à cet effet. De même, soulever le membre endommagé permet une meilleure circulation veineuse et contribue activement à la réduction de l’œdème.

Une fois cette étape franchie, pour laquelle la immobilité et le repos est indispensable, le spécialiste peut prescrire un type de rééducation, de massageou une gymnastique passive, en fonction de la gravité des dommages.